Il y a quelques temps , je vous expliquais mon désir d’organiser un peu ma vie de maman débordée, à commencer par les repas .

Même si j’aime cuisiner, Comme pour tous le monde c’est souvent le casse- tête quand il s’agit de savoir quoi faire à manger, d’où s’en suivent des courses souvent inutiles, des produits inutilisés qui finissent souvent à la poubelle . Dommage de jeter tant d’argent par les fenêtres. sans compter le temps perdu dans les magasins , et des repas répétitifs, lassant à la fin .

Si vous me suivez mon blog et ma page Facebook, vous savez que papa débordé et moi avons décider de faire la chasse au gaspillage de nourriture et de  temps ( et pourquoi pas d’argent ? ) . Avec une période test de 1 mois, afin de voir comment cela se passe.

menu2[1]

Il y a donc 15 jours que nous organisons notre ” menu de la semaine ” , que je vous partage d’ailleurs tous les dimanches, photos à l’appui, sur mon blog de cuisine ,” Dans la cuisine de maman débordée

à mi-parcours, je voulais vous faire un petit point sur cette organisation, ses points positifs, ses points négatifs, et les améliorations qui me semble intéressant à y apporter.

Les points positifs :

  • Pas de perte de temps au magasin, on sait ce que l’on doit acheter.
  • Un seul passage au magasin par semaine, voir 2 , encore un gain de temps. J’utilise donc beaucoup plus mon congélateur, pour y conserver les aliments.
  • Pas de casse-tête tout les soirs pour savoir quoi faire à manger . Je réflechis à mon menu le soir, quand les enfants sont au lit, pendant la sieste de Monstrinette ou quand papa débordé est au sport… au calme quoi ( c’est très important pour que la méthode de planification fonctionne et soit un plaisir je trouve ) .
  • Grâce au tableau des menus que nous avons installés dans la cuisine, tous le monde peut voir ce que l’on va manger au soir, pas de ” On mange quoi ? “.
  • Les repas sont plus variés et équilibrés, car quand je fais mon menu, je réfléchis  à ce qu’il y ai assez de légumes, ….. ce qui n’est pas le cas lorsqu’on prépare à la derniere minute.
  • Si certains plats me font envie mais qu’il me semble trop long à préparer, à faire mijoter, je m’organise pour commencer la préparation la veille. Au contraire, si je sais que ce jour là ou ce jour là nous avons quelque chose de prévu, où un horaire chargé, je prévois un repas très rapidement fait, ….
  • Je sais exactement ce que j’ai dans mon frigo, je n’achète rien ” au cas où” . Je sais donc mieux gérer mes produits, leurs péremptions,….  Je n’ai donc plus un frigo dans un bordel incroyable, mais relativement plus aéré. Et BEAUCOUP MOINS de gaspillage, ça , c’est un fait certain!

Les points négatifs 

  • Qui dit planification, dit pas de surprise. On sait ce qu’on va manger le soir, le lendemain et le sur-lendemain aussi. vu comme ça, ça peut paraître barbant. Il est donc important de mettre un peu d’originalité dans la préparation du menu. 
  • On avait prévu tel plat, mais le jour J on a plus du tout envie de manger ça . Si c’est possible, on échange avec le plat d’un autre jour, mais quand la viande est décongelée, c’est hélas trop tard ( ben oui le but c’est aussi de gâcher moins quoi ) . il faut donc pouvoir faire avec.
  • Il est nécessaire de faire sa liste de course correctement et ne rien oublier.
  • Il faut avoir un congélateur disponible pour mettre les aliments qui doivent être congeler ( surtout la viande )

Jusqu’à présent, et à la vue des points, je trouve l’expérience plutôt concluante. positive pour notre frigo, pour le temps que l’on gagne et notre équilibre alimentaire. Mais je suis certaine que tu vas me poser une question : “et financièrement parlant, tu vois la différence maman débordée?”

Et bien oui et non…. car en fait je gaspille moins et je fait moins de dépenses alimentaire ” inutile” mais j’achète beaucoup plus de fruits et légumes ( quoi maman débordée, avant tu ne mangeais pas 5 fruits et légumes par jour ?! …. non j’avoues…. notes que maintenant non plus note, mais il y a clairement un mieux :p ) …. et je me suis rendue compte que les aliments frais ( que j’essaie d’utiliser beaucoup plus maintenant ) sont méga cher…… à la caisse, j’ai failli vendre mon rein pour payer ( ok, j’exagère juste un peu ) ….. donc l’un dans l’autre, non, je ne fais pas d’économie. mais bon .

Il y a donc des choses à améliorer dans cette organisation

Amélioration à apporter 

  • Pour faire des économies, on va tester les courses sur internet, avec d’être moins tentée par des petits extra.
  • Essayer de trouver des petits producteurs de légumes pour encore plus de fraicheur, de qualité et peut-être un prix plus abordable
  • Essayer de jongler avec des produits de ” saison” …. un réel defi pour moi .

Voila en quelques mots ( ou plus :p ) mon petit ” rapport ” à mi parcours concernant l’organisation hebdomadaire d’un menu dans la famille débordée.

Et vous, vous faites comment chez vous ?

Tatiana