On le prend de temps en temps, et ça nous fait un bien fou . Un peu de temps juste toi et moi. Juste comme avant.

Juste pour ne pas oublier que qu’avant d’être 4 nous étions 2. Juste le temps de prendre un verre, de s’asseoir, de rire. Surtout prendre le temps d’être ensemble. et puis réviser nos tables de multiplication un peu .

Rien que toi et moi, comme avant, avant eux, quand nous étions plus amants que parents.

Et comme aujourd’hui l’équation s’est inversée, ce temps, pris de temps en temps, nous est encore plus précieux.

Jamais plus de 24h, souvent une nuit entière, ce temps que nous nous accordons nous rappelle que nous sommes 4 car nous étions 2 et combien il est important de ne jamais l’oublier. Combien l’amour que nous nous portons tous les 2 est important pour nous 4, et combien il est important d’être heureux à 2 pour profiter de notre bonheur à 4.

Ce n’est jamais organisé trop à l’avance, et c’est ça qui est bien. Nous savons aussi décelé lorsque nous en avons besoin. Nous savons aussi à qui confier les fruits de notre amour pour que pour eux aussi, ce temps soit synonyme de joie et de bonheur.

Un petit resto, un ciné, une escapade dans un petit hôtel romantique au fin fond du pays, une soirée. Qu’importe la forme qu’il prend, ce temps est a nous, rien qu’à nous . Et pendant ce temps nous refaisons le monde. Ou plutôt notre monde. Et nous parlons d’eux bien sûr, les fruits de notre amour. Lové l’un contre l’autre ou main dans la main, nous retraçons tout le temps parcouru à 2, à 3 puis à 4. Parfois nous nous imaginons plus tard, nous plus vieux, eux plus grands. Nous tirons des plans sur la comète. Beaucoup pour eux, un peu pour nous.

Ce temps que nous prenons de temps en temps nous est devenu primordial, presque vital. Pour nous, et pour eux. Nous pour respirons hors d’eux, et se sentir seulement nous, plus des parents, juste des amants, des époux.

Eux pour se faire cajoler par d’autres bras que les nôtres, toujours bienveillants.

Et lorsque sonne la fin de ce temps rien qu’à nous, les retrouver est tellement bon. voir leurs yeux s’éclairer à notre arrivée, les entendre crier les doux noms que eux seuls nous donnent et passer en 1 sec d’amants à parents, foncer dans la parentalité coeur en avant.

Et ce dire qu’après tout, nos moments à 2 n’ont de sens que parce que nous sommes 4.

images (4)

Tatiana