Aujourd’hui, Comme depuis plus de 2 ans, je suis blogueuse , et je vous raconte ma vie à travers un petit écran . Aujourd’hui, comme depuis plus de 2 ans, je lis les commentaires et réactions  que provoquent chez vous mes articles.

Et aujourd’hui, en vous lisant, je suis surprise . Suite à un de mes derniers acticles sur notre façon de fonctionner à papa débordé et moi, les réactions furent parfois sympa, parfois rigolotes et parfois ….. questionnantes. ou déroutantes, je ne sais pas trop.

Dans cet article, je disais que nous avions fait le choix, et surtout moi d’ailleurs, d’être au plus près de ma famille, de mes enfants, de vivre ma maternité pleinement en étant le plus présente possible et en m’occupant moi-même principalement des tâches inhérantes à la maison et la famille. J’ai été surprise de lire des commentaires ( que je n’ai pas publier par choix ) qui trouvaient ma façon de vivre rétrograde, vieillote, voire presque dégradante pour une femme moderne digne de ce nom.

Et du coup je me pose des questions un peu existentielle…..

Aujourd’hui, après 2 ans de Blog, je me demande depuis quand est-ce dégradant de vouloir s’occuper de ses enfants  ?

Bien entendu, je ne dis pas que c’est parce que l’on travaille à temps plein que l’on ne peut pas être une maman et s’occuper de ses enfants, loin de là. J’ai moi-même un petit boulot et une mini- entreprise, et avoir un emploi n’est pas du tout incompatible avec un esprit de famille, mais cela doit, selon moi, être propre à chacun.

Hors, je me demande dans quelle mesure la femme ne se sent-elle pas obligée d’être surtout ce que la société nous impose, c’est à dire une proie de la consommation .

Personnellement, je pense que choisir ce que l’on veut être n’est pas dégradant. On peut choisir, comme les modèles d’aujourd’hui nous le prônent, d’être une femme très active, travaillant beaucoup, ayant une vie sociale avec ou sans ses enfants très riche, d’être une shopping-addict, avoir une aide-ménagère, d’ avoir une carrière professionnelle intense  et aller travailler pendant qu’une nounou ou que les grands – parents  gardent avec amour  notre progéniture ( oui je sais, c’est très carricaturé )

On peut aussi choisir que notre place est auprès de nos enfants et d’être très active en allant conduire et rechercher à l’école, en gérant l’extra-scolaire, en étant la cuisinière, l’aide-ménagère et la nounou.d’être la première personne qu’ils voient le matin et la dernière en allant se coucher sans pour autant être une esclave de son mari ou ses enfants. Aucunes de ces vies n’est dégradante, tant qu’elles sont un choix.

j’ai choisi que mon bonheur était avant tout en étant un maximum avec ma famille, et que tout le reste s’articulerait autour de cela . C’est un choix que j’ai fait, pas une obligation . Je choisis cette vie en toute connaissance de cause car j’ai vécu une autre vie qui me rendait parfaitement malheureuse. Suis -je rétrograde ? Anti- modernisme  ou insultante envers ces femmes qui se sont battues pour notre égalité de femme ? Je ne penses pas, j’ai juste fait un choix en écoutant mon coeur, en accord avec qui je suis vraiment .

Un jour, une lectrice m’a écrit : ” Le féminisme n’exige pas du tout que les femmes soient parfaites, c’est le patriarcat qui demandent tout aux femmes. Le but du féminisme est de se libérer de cela justement et de pouvoir avoir le choix de sa vie. Les médias balancent une image complètement faussée du féminisme malheureusement ” 

Et je pense qu’elle a raison . Que l’on soit mère au foyer ou Working girl, le principal est qu’aujourd’hui nous avons la chance de choisir qui nous voulons vraiment être. Médecin, Mannequin, femme d’affaire , ou femme au foyer. Et je pense que le vrai progrès il est là.

Alors aujourd’hui, après 2 ans de blog, je voulais juste vous dire combien je suis heureuse de vous avoir et d’avoir compris, un peu gràce à vous, que la vie ne doit pas être une prison, mais un choix .

 

 

Signé Maman débordée, femme  qui se pose des questions existentielles

à la con à 1h du matin ( et du vous pont des articles  hyper chiants )

téléchargement (1)

Tatiana