J’ai toujours su que je deviendrais maman un jour. Et je dois bien l’avouer, dés que mon amour avec papa débordé a été assez serieux, ce désir d’enfant est devenu ardent comme un brasero. Cette envie, ce besoin, c’etait comme un creux , un vide, un manque tout à l’intérieur de moi. Un appel de mon corps et de mon âme.

Et puis un jour, après plusieurs années d’amour et de combat contre l’infertilité, un petit être s’est installé en moi. Il a grandit, il est né, et a bouleversé notre vie .  Mais ce vide tout à l’interieur était toujours là

Assez rapidement , l’envie commune d’un 2eme enfant. qui lui est rapidement venu s’installer. Une nouvelle grossesse, 16 mois après la fin de la 1ere . Ce creux c’est sur, allait se combler. Elle est née, nous a comblée. Mais ce sentiment ” d’incomplet ”  était toujours là. Manque ignoré, parce que 2 enfants, c’est trop parfait pour être défait. Et cette question : ce vide se remplira-t-il un jour ? Je me préparais à vivre avec cela jusqu’à la fin des temps

Et puis un jour, une folie, presque qu’un malentendu, et un autre enfant à porter 9 mois. Une rencontre, une 3 eme fois . Et pour la toute premiire fois, ce sentiment qui m’était inconnu : La plénitude.

Comme une boucle bouclée, un coeur remplit, une famille au complet. Et bizarrement, plus de nostalgie, plus de syndrome du ventre vide. Juste comme un air de retrouvaille, une envie de profiter et un sentiment d’être au complet, à 5.

 

12118638_927489103971232_5714703722302863429_n

 

 

Tatiana