imagesGED3SBJE

Toi qui me suis presque quotidiennement, tu peux constater que dans ma vie, je fais mille et une choses, avec mais aussi sans mes enfants . on part en ballade, on va dans des parcs d’attractions, on sort avec eux. Mais on fait aussi beaucoup de choses sans eux , comme des sorties, des petites vacances à 2 ou entres amis.

Je sais que certaines – ou beaucoup – d’entre vous se disent, commentaires à l’appui, que c’est difficile de vous imaginer sans vos propres enfants plus de 48h. Moi pas.

Entendons-nous bien , j’aime mes enfants, éperdument.  je les ai tous les 3 désirés, ils sont très importants pour moi et je me bats comme une lionne pour eux au quotidien. Mais l’idée de passer une soirée, ou même quelques jours sans eux ne m’effraie pas. je dirais même que c’est un besoin parfois. Pour les aimer encore plus.

J’aime passer des moments avec eux, à ne m’occuper QUE d’eux, à jouer, à sortir, à être leur maman. mais j’aime aussi avoir des moments rien qu’avec mes copines, le temps d’un soir, d’une journée ou d’un week-end. J’aime rentrer à pas d’heure après une soirée festive avec mon chéri et des amis, aller faire du shopping seule, passer 4 jours en citytrip , aller me depasser au sport ,faire un resto,un ciné rien qu’avec des adultes, à être juste une femme.

Je ne suis pas une mère fusionnelle, c’est un fait . Je ne me sens pas l’obligation d’être scotchée à ma progéniture H24, à n’être qu’une maman et à m’occuper d’eux tout le temps, je ne me sens pas à la limite du suicide dés qu’ils sont à plus de 500 m de moi. Je ne sais pas si on peut dire que j’ai coupé le cordon. mais en tout cas c’est ma façon d’être une maman.

Après, j’ai eu du mal un peu à me rendre à cette évidence.  Parce que pour la société  ( les gens ) , être une maman et penser à soi de temps en temps équivaut à les abandonner dans un bois à minuit ou tenter de les revendre sur EBay. Bref, t’es une mère indigne si tu fais autre chose que pouponner une fois que tu t’es reproduite. c’est TON rôle . le SEUL qui compte . comme si tu ne pouvais plus faire que ça . ( et puis ne dit pas ouvertement que tu as une sexualité active ou tu seras en plus qualifiée de mère indigne ET perverse ) . Tu me diras que les mentalités changent, oui, mais lentement , trèèèèèès lentement. et difficilement aussi.

Je ne me sens pas indigne, je me sens juste être une mère qui n’est pas qu’une mère . Et puis même que je pense éduquer mes filles dans ce sens tu vois , qu’une femme qui devient mère ne devient pas ” QU’ une mère ” , que la maternité est extrêmement enrichissante, belle, pleine de bonheur, mais que ce n’est surtout pas réducteur à cette seule fonction, sauf si elle le décide ELLES – MÊMES.

J’ai moi-même fait une pause dans ma vie professionnelle pour m’occuper d’eux pendant plus de 2 ans, avant de reprendre une vie profesionnelle il y a peu , par choix, par envie et par besoin. Parce qu’à ce moment là on avait tous besoin que je sois beaucoup là ( problèmes personnels, problèmes scolaires de monmonstre, 3eme bébé en vue , …… enfin toussa toussa quoi  )

Et eux ?

Et pendant que je suis ailleurs, ils font quoi tu me diras ? et bien ils sont avec leur papa à faire les fous, ils crapahutent dans la nature avec leur mouvement de jeunesse, tissent des liens avec leurs grands -parents , font une sortie avec leurs parrains-marraines. Et quand je les retrouve ils ont une tonne de chose à me raconter et moi -aussi .

Je ne me sens pas coupable de vivre des choses sans eux, ni qu’ils vivent des choses sans moi pendant que je vis des choses sans eux ( tu me suis ? ). Et puis en vrai j’en ai un peu marre que l’on ” catégorise ” une mère qui ne reste pas H24 auprès de sa marmaille , qui ose sortir avec des copines, faire du sport ou n’importe quoi d’autres sans ses enfants comme des mères” INDIGNES ” . Parce que tu vois, bizarrement, un père qui fait EXACTEMENT la même chose est juste ” un papa ” aux yeux du monde. Et même plus, s’il s’occupe de SES enfants alors que la maman est absente peu importe la raison, il sera encensée et qualifié de papa merveilleux, et la petite veinarde qui l’aura épousé aurait bien le devoir de le traiter en être divin jusqu’à la fin de ses jours . alors que ce qu’il fait est juste normal . il s’occupe de ses enfants, comme toi tu le fais . ( ne me demande pas si je suis feministe :p )

Je ne suis pas une mère fusionnelle. je fais un tas de choses sans eux, et pour moi.

 

( Bien entendu, je ne juge pas les mères fusionnelles. Je pense qu’il y a tellement de façons d’être une maman , soyez libres d’être vous )

Tatiana