Dans une fratrie de 3 enfants il y a l’ainé, le benjamin et …. l’enfant du milieu.

Pas le plus grand avec qui on joue à l’apprenti parent en essais-erreurs, pas le petit dernier que l’on chouchoute un peu trop parce que l’on sait qu’il n’y en aura plus après lui. l’enfant du milieu, cet enfant sandwich tiraillé entre l’envie de faire comme son ainé , mais qui voudrait aussi être un bébé pour que l’on s’occupe de lui autant que le benjamin qui n’a pas encore son autonomie.

Notre enfant du milieu, Ma Missmiddle comme je l’ai surnommée depuis peu, incarne parfaitement cet enfant sandwich.  elle veut des privilèges de grands et des attentions de petits, faire mieux que son grand -frère en se mettant à écrire ” comme lui ” pour montrer combien elle est grande et intelligente ( et elle a raison, elle l’est tellement ) ( et superbe qui plus est ) ( oui je suis totalement objective, je suis sa mère ) mais qui refuse de mettre ses chaussettes seules ou son écharpe pour que je l’habille comme j’habille sa petite sœur.

Elle m’aime plus que tout et me le dit 180 fois par jour, mais me déteste autant de fois ( et ne se prive pas de me le dire aussi :p )  car n’étant pas le centre de tout mon intérêt constamment . Une injustice profonde pour elle, elle qui se sent détrônée de sa place de petite protégée aux yeux de beaucoup, vu qu’elle n’est plus la plus petite de la famille.

Elle aime sa sœur tellement qu’elle passerait bien son temps à lui faire des bisous et à la prendre à bras comme une poupée , parce que ” elle est tropppp mignonne ma petite sœur ” tout en la jalousant d’avoir bousculé l’ordre établi.

Ma grande-petite hyper sensible, celle qui prend tellement les choses à cœur, qui adore autant qu’elle déteste le fait que je lui ai faite une petite sœur, petite sœur qu’elle avait tellement demandée et attendue. Celle qui grandit parfois sans que l’on s’en aperçoive ou au contraire dans un vent de tempête selon son humeur et son besoin d’attention.

Il n’y aura plus d’autres enfants dans la famille débordée, et elle aura toujours la place de ” l’enfant du milieu “, ce sera donc la place qu’elle tiendra à vie .

Et cette place qu’elle tient, l’étrange, ambiguë et peut-être  inconfortable de celle de l’enfant du milieu, lui forgera un caractère ( qu’elle a déjà bien trempé haha ) , l’ouvrira j’en suis certaine aux autres,aux compromis et au partage une fois qu’elle aura compris que les parents, ça a le cœur assez gros pour y loger des douzaines d’enfants en les aimant d’un amour incomparablement semblables et différents à la fois . et pour ça il faut qu’on lui dise beaucoup qu’on l’aime . presque plus souvent qu’aux autres peut-être ?

Mais je suis certaine qu’elle sera une superbe jeune fille téméraire et intrépide, une vraie grande sœur quand sa petite sœur grandira et qu’elles pourront partager plus, et qu’elle sera une de mes plus grandes fiertés. En fait, elle l’est déjà .

sans-titre.png

 

Tatiana