Je dois bien me l’avouer, chez moi nous ne lisons pas assez. Mais avec 2 enfants sur 3 en apprentissage de la lecture et une Ptitederniere qui vient de rentrer à l’ école, on a besoin de lire. Parce qu’il n’y a pas meilleur apprentissage que l’exercice. Lire et relire encore . Pour apprendre à lire oui, mais aussi pour leur connaissance de la conjugaison et du vocabulaire.

Mais honnêtement, on est pas très bouquins . Je n’aime pas les briques interminables et je crois que mes enfants sont comme moi. Avec notre hyperactivité et nos troubles avérés de l’attention, les histoires à rallonge ne sont pas pour nous.

 

Alors pour mettre un peu plus de lecture dans notre vie ( surtout pour Missmiddle qui a pas mal besoin de s’exercer ) , j’ai eu l’occasion de découvrir les magazines de Bayard Jeunesse.

Je les connaissais finalement bien, les ” j’aime lire “ ayant bercé toute mon enfance et ma scolarité, mais je n’y avais jamais vraiment pensé. Et pourtant, leurs magazines pour tous les âges sont de jolies petites mines d’histoires , de jeux et de découverte à partir de 1 an .

 

J’ai donc profité de la Saint Nicolas pour offrir à ma marmaille tout un panel de magazines. Un Popi et un Tralalire pour Ptitederniere qu’elle découvre comme dans ses petits livres des histoires courtes que je lui lis mais qu’elle peut aussi feuilleter.

Le FAMEUX petit ours, mais aussi pleins d’autres histoires simples à la portée des tout petits

 

Pour les plus grands des magazines d’histoire comme « j’aime lire » , « les belles histoires » , qui m’aident à exercer la lecture de Missmiddle surtout, de façon ludique et hors des livres scolaires ( ennuyeux parfois ) , et d’autres magazines plus documentaires ou ludiques comme « Pomme d’api » , ” Astrapi “  et  ” Images Docs “ , que l’ainé adore pour ses Bandes dessinées ( il adore les B.D ) et les petits documentaires entres les histoires.

 

Le petit plus que j’ai aimé, ce sont les petits jeux entre les histoires et selon le thème, qui renforce le côté ludique ( et qui est par exemple bien pratique pour occuper un enfant dans une salle d’attente )

Les formats sont bien adaptés à chaque âge, que ce soit au niveau de la taille, la longueur des textes et le vocabulaire utilisé.Et depuis qu’ils les ont reçus, la marmaille passe réguièrement du temps à feuilleter leurs magazines, pour lire ou pour jouer.

 

Bref, ce fut une jolie découverte dans la famille débordée que nous réitereront plus que certainement ! Je crois que nous sommes définitivement plus sensibles aux magazines qu’aux livres ordinaires !

 

 

 

Tatiana