Depuis ma séparation avec le père de mes enfants, je reçois très souvent ce genre de messages ( genre vraiment souvent) de mamans débordantes et débordées un peu au bout de leur vie sentimentale.

Elles n’en peuvent plus de leur mari et pour parler franchement, ne seraient pas trop tristes s’il prenait un aller simple pour Tombouktou.

Seulement voila, à bien y réfléchir il y a les enfants, les credits, la maison, et des souvenirs aussi, beaucoup.

Parce qu’ un couple ce n’est pas que deux personnes qui ont décidé un jour de vivre ensemble et se reproduire, c’est aussi une tonne de bons et de mauvais moments dans les tiroirs.

Alors quand je reçois ce genre de messages, je ne sais objectivement pas quoi répondre. Mais dans ce cas de figure où toi et monsieur se la jouent apocalypse now, il y a deux solutions qui s’offrent à toi: soit c’est une crise de couple comme tu en as deja vécu et comme tu en vivras encore beaucoup et ça repartira si vous faites tous les deux des efforts, soit ton coeur et ton âme à ses raisons pour consentir que s’en est terminé de votre couple. Et comme un bon coup de pelle et un trou dans le jardin est légalement puni par la loi, la séparation est la solution la moins dangereuse pour ton casier judiciaire.

Ce que je veux dire par là c’ est que tu as le droit de te poser la question de continuer ou pas ton couple, c’est humain, et tout le monde à peu près est passé par là. Et surtout que les raisons propres à cette remise en question, peu importe lesquelles, t’appartiennent et ont une bonne raison de te faire douter de ton avenir conjugal. Pour certaines mamans c’est un mari qui les a trompé, menti ou qui s’enfuit avec la voisine, un homme trop peu présent voir carrément absent, un compagnon agressif, ou simplement l’amour qui est passé, de trop nombreux conflits, un désintérêt trop grand pour la femme qu’elles sont.

Pour d’autres, ce sont elles qui ont trompé ou menti, ou peut-être sont-elles c’est elles qui ont changées et qui n’en peuvent plus de cette vie. Parfois c’est elles qui ont rencontré quelqu’un donc elles sont tombées incroyablement in love. Parce que oui, en ce qui concerne les séparations, il faut bien avouer que les histoires de fesses ne sont pas rares.

Ou peut-être que c’est juste une remise en question qui passera, après quelques mois de galères. Chaque personne a son histoire propre et ses raisons d’en avoir ras la casquette de son couple. Mais par contre, soyons clairs, JAMAIS je ne pourrai vous conseiller de quitter vos maris ou de rester avec. Et ce n’est pas parce que j’ai moi-même fait le pas de terminer une histoire de couple de presque 17 ans avec 3 enfants, la maison, le chien et toutes ces joyeusetés sociétales que je le conseille à mes amies comme je partagerai le nom de mon chirgurien. J’ai certes eu mes raisons de mettre fin à ce mariage, plusieurs même et depuis un bon nombre d’années, mais ces raisons m’appartiennent, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, et ne sont en rien un exemple à suivre.

Mais si tu veux vraiment savoir, se séparer du père de ses enfants (ou d’un homme en général, mais d’autant plus si tu as pondu des marmots avec lui) , c’est,déja, un choix personnel et qui peut être une VERITABLE galère ou une vraie libération. C’est aussi une réalité peut enviable pour les prochains mois qui suivent la séparation.

C’est se partager les meubles ou les laisser sympathiquement histoire d’avoir la paix, vendre une maison ou la quitter, se partager les enfants et vivre les querelles habituelles de ” tu ne m’as pas rendu le pull avec lequel il est reparti”, ” tu me les as rendu malade” alors qu’ils n’avaient rien la veille, se couper les cheveux en quatre pour trouver un terrain d’entente en ce qui concerne la présence de l’un ou l’autre une kermesse ( nonnnn les deux c’est pas possible tout le monde est très fâché), un week-end d’anniversaire ou pire, l’organisation des vacances.

En gros, tu vas en chier des barres pendant un moment. Tu vois Mortal Kombat? Et bien sache que les relations avec ton ex pourraient ressembler à s’y méprendre à un de ces duels à mort du fameux jeu vidéo, les gosses au milieu ( enfin non, devant les enfants tu souries ). C’est aussi faire attention à tout ce qui est dit et surtout tout ce que tu n’as pas dit, c’est se chambrer pour un oui ou un non, et prendre absolument tout ce qui vient de lui hyper mal, même s’il le dit gentillement.

C’est aussi tout gérer 2x, être obligé de garder contact avec le papa alors que tu n’en as pas vraiment envie ou garder une distance de sécurité alors que tu aimerais une relation plus sympathique. C’est marcher sur un fil, accepter que tes enfants te manquent quand ils ne sont pas avec toi et parfois te dire “oufff, vivement qu’ils aillent chez leur père je suis crevée. Bref, c’est toute une vie de bipolarité que tu auras à assumer, QUE du bonheur, de la joie et du chamallow en gros.

Mais ce n’est pas tout hein, (sinon ce n’est pas drôle), parce qu’au milieu de tout cela, tu devras tenter d’oublier des très bons moments mais aussi de très mauvais, faire table rase du passé en ayant une mémoire d’éléphant, faire en sorte que tes enfants souffrent le mois possible tout en ayant la certitude qu’ils en baveront un peu, et en faire trop pour qu’ils se sentent aimés dans ce brouhaha familial. C’est aussi se séparer d’une famille entière, sa famille à lui qui n’est désormais plus la tienne et qui aujourd’hui te regarde avec dédain.

Et surtout si tu oses, en tant que femme, prendre toi la décision de la fin du couple, tu auras, gravé en lettre rouge au milieu du front, que t’es rien qu’une TE-PU de faire passer tes choix et tes raisons avant la famille que tu as construit depuis plusieurs années. On s’en fout de tes raisons, ton mec peut faire ce qu’il veut, tu es assignée à rester avec lui à vie si tu lui a fait des enfants.

Alors non, je ne conseillerai personne de se séparer, pas même à mon pire ennemi.

Par contre, si tu le fais je peux te dire que oui ça va être difficile, hyper difficile même, ingérable parfois, mais qu’au milieu de tout ce bordel tu découvriras des moments de grands bonheurs, fugaces parfois mais bien réels et même peut être que dans l’ histoire tu te retrouveras TOI. ( mode egocentrisme activé)

Parce que oui, tu en sortiras grandie et que cette situation te fera prendre plusieurs cm, et tu découvriras une force incroyable en toi qui te poussera à reconstruire ta vie presque comme tu la désires, selon certaines obligations certes mais aussi en ayant tes propres choix, et avec comme point d’ancrage tes enfants ( oui même si tu les partages de façon alternée)

Et comme me l’a dit une lectrice hier, une séparation n’est pas forcément un échec, c’est parfois juste s’avouer qu’on a eu tord sur certains points, ou que les années et les difficultés ont eu raison de nous et qu’aujourd’hui cette vie ne nous correspond plus. Finalement c’est une belle leçon de vie et c’est l’occasion de reconstruire une vie qui nous correspond vraiment, à notre caractère, nos valeurs et nos visions du futur. C’est une occasion de partir dans le sens que l’on désire.

Une séparation, c’est une épreuve de la vie qui nous apporte et qui nous prend beaucoup. Notre vision de la vie de famille parfaite qui s’enfuit, des projets qui s’évaporent et de nouveaux qui s’ouvrent à nous, une vie à construire différemment sans son mari et avec ses enfants. C’est tout une vie de promesses qui disparait et une autre qui se tient devant, une obligation de vivre avec ton passé au quotidien tout en construisant un avenir que tu aimerais chantant. Et pourquoi pas rencontrer un homme merveilleux qui te rendra le sourire et te donnera envie de presque tout recommencer avec lui.

Alors, non je ne te conseillerai jamais de te séparer du père de tes enfants, mais si tu penses sérieusement à le faire, c’est qu’il est certainement mieux qu’il en soit ainsi. Mais courage, vraiment. Et beaucoup de bonheur aussi.

Tatiana