Très chère Kate,

J’ai suivi de près ta dernière grossesse et ton accouchement, dont tout le monde parle depuis des mois. Moi qui ne suis d’habitude pas très famille royale, j’ai finalement pris ton histoire très à coeur. Je crois qu’il y a un petit quelque chose de spécial chez toi que j’aime tout particulièrement.

Quand on y réfléchit bien, toi et moi, on a un tas de points en commun. Comme toi, j’ai la trentaine, je suis une femme moderne et active qui aime un peu trop le shopping, j’ai trois merveilleux enfants et …. bon, ok, en fait la comparaison s’arrête là, certes. Il est vrai que je n’ai pas fait mes études dans une école très prisée et je n’ai pas non plus épousé le prince charmant. Sur ce point, je dois bien reconnaitre que j’ai bien plus de points commun avec Khloe Kardashian et son ex chelou qu’elle a fini par quitter ( parce que oui, au cas où tu ne le sais pas, Khloé à mis à la porte son mec un peu trop volage) et que je n’ai pas non plus une équipe de professionnels  à mon service quotidiennement, mais j’ai une garde alternée, ça compte, non?

Mais Kate, si je t’écris aujourd’hui, c’est parce que sérieusement, tu as impressionné les mamans du monde entier en sortant si tôt de la maternité, et surtout si fraiche!

My god mais comment fais-tu?? Sérieusement, quel est ton secret pour avoir l’air si détendue moins de 12h après avoir accouché? Parce qu’on a beau dire que oui, tu as une horde de nounous au taquet pour s’ occuper de ta royale progéniture, des personnes à ton service pour le ménage, les lessvies et les repas, mais cet enfant-là, personne ne l’a sorti pour toi. Et accoucher ma Duchesse,  je sais ce que cela fait! J’ai aussi 3 merveilleux enfants, et franchement 8h après avoir sorti un petit être de mon perinee, je ressemblais plus à une vieille chaussette oubliée au fond de la machine à laver ayant fait l’Iron man 2x plutôt qu’au petit bout de femme souriant et aux joues rosées que tu étais à la sortie de l’hopital St Mary.

Je sais que tu es une princesse, mais cela ne peut pas tout expliquer. Enfin pas cette aisance incroyable en descendant les marches de la maternité. Franchement je suis estomaquée.

J’ai bien réfléchi ma Kate, et franchement, je ne vois que quatre explications: Soit tu nous a menti sur la date de ton accouchement, et, dupant royalement les paparazzis, tu es partie discrètement accoucher genre deux ou trois jours avant histoire d’avoir la paix, soit tu as fait, tel Kim Kardashian (oui, je sais, je suis très branché Kardashian pour le moment. Le bourrage de crâne médiatique autour de cette famille aura ma peau je crois), appel à une mère porteuse et tu as porté un ventre tout à fait fake pendant plusieurs mois, soit tu es un robot extraterrestre venu sur terre pour dominer le monde. (Bon, si c’est le cas, tu aurais mieux fait d’épouser Trump plutôt que William mais j’avoue que moi aussi j’aurais préféré le jeune héritier de la couronne d’Angleterre assumant sa calvitie naissante avec charme plutôt qu’un multimillionnaire américain mégalo portant une moumoute jaune poussin et accro à l’autobronzant), Soit tu as raté ta vocation d’actrice et tu souffres en silence INCROYABLEMENT bien. Quoi qu’il en soit Kate, sache que je suis en admiration devant ton aisance et ta féminité, et je crois que je ne suis pas la seule mère à l’être, mais tu ne fais pas notre affaire au niveau de l’image réelle de la femme aux yeux de la société, mais bon, on fera avec.

Bisous ma Kate.

Ps: Courage pour les nuits, les crevasses, le retour de couche et tout le paquet cadeau qui va avec la maternité. Parce que rassure-moi, ça tu le vis quand même Kate ou c’est juste le sort des femmes normales?

 

Tatiana