Vous, les mamans débordées, vous avez pris une grande place dans ma vie. Depuis un peu plus de 8 ans (oui, ça fait un bail), je partage avec ma communauté une partie de ma vie de femme et de mère dans tout ses états. Je partage mes valeurs, mes joies, mes peines, mes doutes, mes petits et grands moments de bonheur, mon humour un peu étrange mais aussi mes expériences et mes bons plans, mes bonnes adresses, mes coups de cœur. Bref, un peu tout ce qui fait mon univers de maman débordée. Et je dois dire qu’on est nombreuses ici et là, sur mes réseaux sociaux ( Près de 120.000 tous réseaux confondus quand même).

Et souvent, ça se passe plutôt très bien. Vous êtes nombreuses à participer à la vie de la page et du blog, à me partager vos expériences, à me donner vos astuces et aussi à me laisser de chouettes petits messages. On n’est pas toujours d’accord bien entendu, et heureusement! Mais cela se fait la plupart du temps dans la bienveillance, ce qui nous permet de grandir, d’apprendre et surtout d’évoluer. Mais vous le savez, au delà de ce bilan rose bonbon se cache un phénomène en expansion depuis quelques semaines ou mois sur les réseaux qui m’énerve un peu, et que j’ai donc désamorcé rapidement par un petit coup de gueule bien senti sur Instagram et Facebook: L’invasion des femmes parfaites . (je te laisse lire mon poste si tu le souhaites, mais tu te ne le désires pas, passe à la suite de l’article).

Voir cette publication sur Instagram

“Oh tu devrais plutôt mettre en avant des produits bio plutôt que ces marques là”,” franchement niveau zero t’as du boulot encore “, “honnêtement je trouve que tu devrais acheter des vêtements de seconde main à tes enfants plutôt que les rhabiller avec du nouveau tout le temps, c’est un mauvais exemple “, ” mais enfin, comment tu oses afficher le fait que tu achetes des jouets roses à ta fille ? Elle va vivre dans le sexisme”, “moi, j’utilise des shampooings solides, tu devrais faire pareil“,” franchement moi je préfère quand tu joues la psy avec nous plutôt que quand tu mets une marque en avant”, ” Oh les pailles réutilisables que tu mets en avant elles sont en plastique c’est nul, tu devrais proposer des pailles en inox”.. blablabla et j’en passe. Si dans 90‰ des cas les messages que je reçois sont bienveillants, je reçois constamment ce genre de commentaires, Alors bon, je ne réponds que rarement mais la il est temps que je vous dise quelque chose: Je trie mes déchets, je fais les collations de mes enfants maison pour éviter le sur emballage et l huile de palme. J’achète mon pain chez un petit boulanger et souvent je lui achète aussi sa pâte à tartiner artisanale (mais il m’arrive de manger du Nutella et j’adore ça), mes enfants ont des gourdes et des boîtes à tartines, on boit l’eau du robinet, j’achète mes légumes bio et je fais en sorte de cuisiner le plus de saison possible. Je fais du home working 2x par semaine pour utiliser moins ma voiture (et aussi pour ma santé mentale). Pour meubler ma maison, j’achète à 80 % des meubles d’occasion pour ne pas sur consommer. Sur mon blog, je fais parfois des collaborations. Elles ne sont pas courantes et surtout, je ne choisis que celles que j’aime vraiment, j’en refuse aussi énormément. À Noël, la moitié des cadeaux de mes enfants étaient du seconde main. Je ne fais certainement pas assez de gestes mais vous savez quo? Je ne suis pas parfaite. Je fais ce que je peux. Et ce n’est pas parce que je suis une blogueuse que je dois être de TOUTES les batailles. Je ne suis pas et je ne serai jamais zéro déchet. Je mets en avant des produits que j’aime et que j’utilise VRAIMENT. (suite en comm)

Une publication partagée par Tatiana (@chroniqued1mamandebordee) le

Au début je me suis demandée si je n’étais pas un peu tuchy ou si simplement j’avais perdu mon second degré… mais j’ai remarqué que de plus en plus de blogueuses, instagrammeuses ou autres influenceuses étaient comme moi un peu excédées par l’exigence des gens et les commentaires plus désobligeants les uns que les autres.

J’ai donc appelé ça l’invasion de la femme parfaite, mère ou pas, qui apparemment est toujours tirée à 4 épingles mais ne s’achète que des vêtements recyclés en bouteilles récoltés dans le fond des océans, est végétarienne, pratique le zéro déchet et jardine ses propres fruits et légumes bio, ne pas part pas en vacances et ne prend donc jamais l’avion, roule en voiture électrique, ne se lave les cheveux qu’avec du shampooing solide ( qu’elle fait elle-même, cela va de soi) et fait ses lessives à la main pour ne pas consommer l’énergie avec sa machine à laver. Elle n’a jamais divorcé, habille ses enfants ( qu’elle a allaité pendant 3 ans chacun) avec des marques éco-responsables, leur achète des jouets Montessori en bois et pratique l’éducation bienveillance avec tous et tout le temps. Elle ne râle jamais, ne crie pas, ne leur donne jamais de plats préparés et surtout, elle fait bien chier son monde.

Comment je sais qui elle est? En vérité je n’en sais rien, mais les innombrables commentaires que certaines personnes laissent sur les réseaux sociaux pourraient laisser penser qu’elles n’ont absolument rien à se reprocher, vu combien l’énergie qu’elles emploient à juger et critiquer les gens. Et je dois bien vous avouer que je pensais, naïvement, pouvoir échapper à ce genre de personne du la page, et bien non! Voila qu’elles arrivent et qu’elles se fondent dans la masse des mamans débordées. Au début du moins, un peu.

Ensuite, quand elle se sont senties bien à l’aise sur la page, elles ont commencé à casser à coup de commentaires coincés ou de messages sur le mur en se la jouant femme outrée : ” Oh ben dis donc tu utilises tel produit, tu pourrais au moins proposer des marques bio”, ” Rho mais tu te plains de ta situation mais bon, il fallait réfléchir avant de quitter le père de tes enfants”, “Je ne comprends vraiment pas pourquoi tu n’utilises pas du shampoing solide”, ” je n’aime pas que tu mettes en avant ta marque de vêtements pour enfant préférée, tu pourrais au moins habiller ta famille avec du seconde main”. “Je ne comprends pas que tes enfants soient presque tous TDAH, tu as certainement dû faire quelque chose pour qu’ils en arrivent là” “Tu râles sur tes enfants mais sache que certains n’ont pas la chance d’en avoir ” ou encore plus drôle ” et bien moi j’ai 27 enfants et je trouve que c’est QUE du bonheur, pourquoi dire qu’être maman c’est difficile? ”

Au début, je trouvais ça assez drôle, mais là vous voyez j’en ai un peu raz-la-casquette. D’où la raison de mon coup de gueule. Parce que non, effectivement, je ne suis pas une mère parfaite et franchement ça me va très bien, merci. J’ai désiré tous mes enfants, je les aime très fort mais oui parfois ils m’énervent. Alors je râle, beaucoup, trop parfois, mais je suis comme ça. j’ai des enfants intenses qui ont une maman intense, et chaque jour de notre vie est fait de beaux moments, de rigolages mais aussi de stress et d’engueulades.

Je travaille à temps plein entre mon job de web journaliste et mon blog, et je n’ai donc pas toujours le temps de tout faire et, surtout, je fais ce que je peux. Je trie mes déchets mais je suis loin du minimalisme, je cuisine énormément mais il m’arrive de donner parfois des plats préparés. J’aime partir en vacances et prendre l’avion, pour décompresser de cette vie folle. J’aime que mes enfants soient bien habillés et ils grandissent très vite. Les pantalons de mon grand finissent dans l’armoire de mon beau-fils mais effectivement on achète aussi des nouvelles pièces. Bref, j’essaie de trouver l’équilibre difficile entre ce que l’on doit faire et que qui me fait plaisir. Mais n’est-ce pas le cas de nombreuses d’entre nous? Alors pourquoi certaines (de plus en plus nombreuses ) se font une mission de juger? Franchement je n’en sais rien et je ne comprends pas.

La société est devenue anxiogène

Je pourrais répondre que c’est ma page, et que je partage ce que je veux sur mon blog et sur ma page, mais ce serait un peu trop facile. Parce que la réalité, c’est que je suis loin d’être la seule a remarquer que ces critiques sont de plus en plus présentes sur le net.

La vérité, c’est que le monde est devenu anxiogène. Que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans la vraie vie, la société estime que tu n’en fais jamais assez, ou que tu en fais trop, mais jamais bien. Tu dois allaiter ton enfant parce que sinon tu es une mauvaise mère, mais pas trop longtemps sinon… ben tu es une mauvaise mère. Tu dois être féminine mais pas trop sexy, être à la mode mais t’habiller uniquement en seconde main, manger bio et soutenir les petits producteurs, sans graisse, sans sucre, sans additifs, sans gluten, sans lait et de préférence cru. Tu dois enfanter parce que si tu ne veux pas d’enfants c’est que tu n’es pas normale, mais ne pas faire trop d’enfants sinon tu pollues la planète, faire du sport mais ne pas être trop musclée parce que bon, c’est pas très féminin tout ça. Tu dois te marier mais ne pas dire que tu deviens la femme d’un homme, parce que c’est une insulte au féminisme. Bon, à un moment y a moyen de foutre la paix aux gens et d’arrêter les conneries ou bien?
Réfléchissons un peu…la vie n’est-elle pas trop courte pour passer son temps à pourrir celle des autres? Ben si, alors merde, soyons bienveillants les uns envers les autres et faisons -nous du bien!
Si vous n’aimez pas les propos d’une personne, blogueuse ou pas? et bien ne la suivez plus! Vous n’êtes pas en mesure de comprendre son humour? Et bien ne restez pas sur ses réseaux. Vous n’aimez pas ce qu’elle met en avant, les produits qu’elle utilise ou encore sa façon de vivre? Et bien n’allez pas voir ce qu’elle fait. Et dans la vie, et bien c’est la même chose: si tu n’aimes pas la manière dont vivent tes potes et que tu passes ton temps à les critiquer à peine sorti de chez eux, et bien arrête de les voir! Tes collègues t’insupportent? Change de job! Tu n’aimes plus ton mec, tu trouves que c’est un gros lourd? Quitte-le! C’est con hein, mais c’est aussi simple que ça.

Mais surtout, il faut arrêter de critiquer ou descendre les gens à tour de bras. Personne n’est parfait. Non, personne. Il est donc inutile de jouer les objecteurs de conscience. La vie est déjà assez compliquée comme ça pour qu’en plus on doivent prendre en compte les avis des autres. En tout cas moi, je ne prendrais jamais en considération les critiques non-constructives et qui ont comme seul but de détruire. Je prône ça dans ma vie depuis plus de trois ans, et c’est mon leitmotiv sur le blog depuis bien plus longtemps. Comme dirait l’autre: ” Qui m’aiment me suivent”….Et pour les autres, merci et bonne continuation. Voila voila. ça me semble assez clair non?

Kiss débordant et paix sur la terre.

Tatiana