Ces 3 premiers mois, je les ai gardés comme un secret, je les ai cachés . Le temps d’apprivoiser, de dompter et de me faire à cette nouvelle grossesse. Le temps d’une échographie ou 2, le temps de s’assurer que tout allait bien, qu’il s’accrochait bien et qu’il se plaisait tout au creux de moi et dans cette famille débordante.

Cette 3 eme grossesse , ce n’est  pas la même que les autres. Parce que s’il y a bien une chose que m’apprend quotidiennement ma maternité, c’est qu’un enfant n’est pas un autre, et  cela dés la grossesse. Et ces 3 premiers mois ont été bien différents que ceux pour Monstrinette ou pour Monmonstre.

Moins de nausées que pour Monstrinette, moins d’insomnies aussi , même si j’en ai eu ça et là. Mais beaucoup, beaucoup plus de fatigue que pour les 2 premieres. Une fatigue si intense qu’il était parfois difficile d’effectuer des tâches quotidiennes. Quelques étourdissements ça et là, des petits soucis de tensions, et quelques craintes. Une grossesse différente des deux autres.

Ces 3 premiers mois, j’ai du prendre le temps de reprendre du poil de la bête en attendant que la fatigue des premiers mois disparaissent, et gérer tant bien que mal le boulot, les enfants, la maison et le quotidien, surtout lorsque papa débordé fait des horaires impossibles au boulot .

Et puis on a pris le temps d’expliquer aux enfants ce qu’il se tramait en maman, et on l’a annoncé à l’entourage. Proches tout d’abord. Les parents, les amis de toujours. Et ensuite aux autres, ceux que l’on voit moins souvent mais qui sont tout aussi important pour nous. Et puis ensuite à vous les parents débordants, qui faites aujourd’hui partie de mon quotidien et avec qui je partage un petit bout de ma vie de maman.

Et petit à petit, je quitte les 3 premiers mois, mon ventre s’ arrondit, la fatigue disparait, et aujourd’hui, il n’y a presque plus que quelques brûlures d’estomac, quelques insomnies par ci-par là, et Papa débordé a enfin pu voir la frimousse du bébé à travers l’ echo ( boulot pourri, horaire pourri, toussa )

A 16 Semaines et 2 jours, j’ai dit bonjour au 2 eme trimestre avec plaisir, car la fatigue ne me faisait être que l’ombre de moi-même. Je commence à être serrée dans mes jeans, j’ai pris 3 kilos, j’ai tout le temps faim et je comme à ressentir l’effleurement de quelques coups discrets lorsque je suis posée et que j’y prête un minimum attention. Je commence aussi à réaliser qu’un bébé grandit en moi, qu’il va évoluer à l’intérieur, prendre de la place, de l’ampleur, dans mon ventre et dans mon cœur. Je commence seulement à comprendre que je vais être encore être maman. Et puis j’ai bien envie de prendre mon temps .

 

 

10885391_10205451276827049_5858461501834103294_n

 

 

Tatiana